Skip to content

Réflexion d’une mère sur le temps

22 janvier 2009
Après cinq années en tant que chef d’entreprise  »Maman à la maison Inc. », j’ai vécu toutes sortes d’aventures. Ce poste – non rémunéré! – m’a fait grandir et beaucoup réfléchir.

Lorsque G n’avait que deux mois, j’ai été rédactrice en chef web à partir de la maison tout en m’occupant de mes deux enfants à temps plein. Je réalise avec le recule que je me définissais alors par mon travail plutôt que par le fait que j’étais *aussi* une maman à la maison avec deux enfants! J’avais si peur de perdre ma place dans l’univers des communications, de passer pour une ratée sur le marché du travail que cela m’a fait faire des faux pas en tant que maman. Nul besoin de vous dire que j’ai passé à deux cheveux de l’épuisement total. Sans mentionner le fait que je ne pouvais pas être totalement présente pour mes enfants et ce, malgré le fait que j’étais physiquement avec eux. Oui, je me suis sentie coupable. Je vous l’assure.

Cependant, j’ai beaucoup appris sur ce qu’il m’est possible de faire en 24 heures, sur ce que je désire léguer à mes enfants et sur ce qui est essentiel et ce qu’il ne l’est pas.

Hier soir en me couchant, j’ai longuement réfléchie malgré ma fatigue très intense des derniers temps. Je jonglais avec mon impression persistante de toujours manquer de temps pour tout faire ce que j’ai le goût de faire (et faire les autres choses super excitantes comme le ménage, la vaisselle, le lavage, le pliage, etc.).

Et je crois que j’ai trouvé une parcelle de bon sens. Une façon plus saine de gérer mon temps.

En tant que femmes, en tant que mamans, je crois que nous voulons toutes nous sentir à l’aise dans nos vies. Mais notre instinct de survie fait en sorte que nous essayons de trouver plus de minutes et des heures chaque jour pour faire les choses que nous apprécions, alors qu’en réalité, la façon de se sentir à l’aise dans nos vies n’a presque rien à voir avec la durée.

C’est plutôt dans la qualité du temps que dans la quantité qu’elle réside.

Et quand on s’engage dans une activité en étant totalement impliquée dans ce que l’on fait plutôt que d’essayer de caser tout en une seule journée, une semaine ou même un mois, on fait l’expérience d’avoir l’impression d’avoir plus de temps.

Ce qui nous fait alors nous sentir bien dans votre vie. To feel at home.

Qu’en pensez-vous?

De mon côté, je vais prendre une grande respiration et je vais m’impliquer totalement dans le ramassage de la cuisine. Qui vient m’aider?

Publicités
6 commentaires leave one →
  1. cath permalink
    22 janvier 2009 20:57

    je t’aides à distance et tu m’aides à distance, c’est exactement les paroles dont j’avais besoin avant d’aller chercher cocotte et nesuite Pico…. et nous réfugier chez ikéa pour manger des boulettes, la mère est bien fatiguée alors, je simplifie la routine du souper!!!!

  2. M comme...Maman permalink
    22 janvier 2009 20:59

    Quelle bonne idée! Tu me donnes le goût…;-)

  3. Nathalie (tchoubi) permalink
    22 janvier 2009 21:22

    Moi si moi si

  4. La Mère Michèle permalink
    23 janvier 2009 02:08

    C’est drôle, je disais la même chose ici, il y a quelques temps déjà:http://unefamillenombreuseauquebec.blogspot.com/2008/06/home-sweet-home.html

  5. Julie La permalink
    23 janvier 2009 12:04

    Zut, j’ai manqué la méga date de boulettes avec vous les filles!??! ;o)Moi aussi tu me fait ‘du bien’… cela me fait réaliser combien nous voulons tjrs en faire sans même souvent savourer chaque moment… même les plus désirés et attendus. Je vais bien pensé à toi et ton article demain, lors de la party bien attendue ‘princesses’ de Nana et ses amies. Je veux laisser sortir un souffle de relaxation intense AVANT la fête, pour la savourer et ne pas penser à tout ce qu’il y aura encore à faire ‘après’ l’événement.Bon weekend chère amie.

  6. imaginationinparenting permalink
    23 janvier 2009 13:55

    tu as tellement raison… et j’ai beaucoup de misère a ‘ralentir’ comme tu dis avec le travail… pas autant parce que je trouve que ça me définie — MAIS parce que j’ai travaillé TELLEMENT FORT pour me rendre ICI. Maman à la maison + ma compagnie a la maison. TELLEMENT fort — que c’est vraiment difficile de m’admettre que c’est beaucoup plus difficile que j’avais imaginer de tout jongler… Mais depuis quelque mois je me suis forcé a ralentir, pis ça aide beaucoup… remarque que j’ai des grosse décision a faire pour mon travail… pis c’est pas mal stresant!De retour a ma cuisine a ramasser! :)(merci pour ton blog – j’aime beaucoup te lire!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :