Skip to content

Confession d’une maman qui joue à un jeu pas très drôle

11 décembre 2009
Inspiration longueeee et profondeeee. Expiration longueee et profondeeee. Pfouuuuuu….

Par où commencer? Par les maux de tête qui m’assaillent depuis quelques jours? Oui. Moi qui n’ai jamais mal à la tête. Je viens de me rendre compte que je respirer au niveau de la gorge, de peine et de misère, les méninges tournant à vive allure, ne sachant plus où donner de la tête.

Je viens de me rendre compte que le problème, la cause à tous ces maux n’est nul autre que moi-même.

Hé oui! M comme Moi!

Je me rends compte que, voulant faire plaisir à tout le monde, j’ai oublié quelque chose d’important: de penser un peu à moi. De me respecter. Ouch!

J’ai voulu jouer à la maman parfaite, la soeur généreuse, la fille géniale, l’amie épatante. J’ai voulu faire une myriade de cadeaux à la main. De mes petites mains blanches. Des attentions pour la famille, enfants, professeurs, éducatrices, Alouette! Je me suis également impliquée à l’école de grand fiston. Avec des délais de production d’un journal pour les parents à respecter. J’ai donné ma parole et je le ferai avec plaisir. Sans compter des anniversaires importants à souligner, les nombreux party de bureau et d’amis à honorer. Mais en fin de compte, je n’ai toujours que 24 heures dans ma journée!

Et pendant ce temps, la vie se poursuit autour de moi. J’ai une famille à m’occuper, une maison à faire rouler, des choses à préparer, à penser, à planifier. Et le ménage qui ne se fait pas! Et le linge propre qui est dans la sécheuse!

Et bien là, la fille derrière tout ça est rendue au bout du rouleau. Ça me prenait un mal de tête pour réaliser cela. (Plus pathétique que ça, tu fais quoi?)

Avant de craquer et que cela se fasse au détriment de ceux que j’aime, je vais lâcher quelques morceaux. Je vais baisser mes standards. Je vais en faire un peu moins. Et ce, Ô que ce ne sera pas facile!, sans me sentir coupable.

Dans ma réflexion, devant mon aspect pathétique (je m’assume!), j’ai décidé que la chose la plus importante était d’avoir du plaisir. Peu importe ce que je ferai. Avoir du plaisir, être calme (le plus possible), donner de l’amour, du temps et être présente à 100%. Le reste importe peu maintenant.

Ce que les autres vont en penser? Je ne veux plus le savoir… J’ai trop à faire pour m’en soucier sans risquer de passer à côté de beaux moments avec mes enfants, mon amoureux et ma famille. Ça, c’est mon petit bout d’apprentissage personnel.

Inspiration longueeee et profondeeee. Expiration longueee et profondeeee.

Publicités
14 commentaires leave one →
  1. Marâtre Joyeuse permalink
    11 décembre 2009 19:26

    Ce n'est pas pathétique. C'est intelligent. Tu as un signe (mal de tête), tu t'arrêtes, tu prends conscience de ce qui se passe, tu te réajustes. C'est correct de faire des erreurs et d'en faire trop pour les auttres. Quand on s'en rend compte, on rectifie le tir. On dit non. On a tendance à oublier que "Non est une phrase complète". J'ai l'air bonne de te dire ça comme ça, mais je me le dis à moi aussi, parce que moi aussi, je tombe très souvent dans ce panneau-là. Très. Souvent.Tu es une bonne personne. Pas par tout ce que tu fais, juste par ce que tu es. Alors fais-en moins. Un peu de poussière n'a jamais tué personne. Maman à la maison ou pas. Plaisir, douceur, compassion, repos.

  2. Isabelle permalink
    11 décembre 2009 19:39

    À l'instar d'une belle source d'inspiration, Ali Edwards, j'avais moi aussi choisi un mot-phare pour 2009 : équilibre. Je l'ai tellement aimé que je vais poursuivre avec pour 2010. Car c'est tellement facilement d'oublier une sphère de notre vie : moi, mon couple, ma famille… Bravo pour avoir détecté à temps que tu avais besoin de prendre du recul pour y voir clair !!

  3. Anonymous permalink
    11 décembre 2009 19:41

    Savoir dire non à l'occasion, ce n'est pas de l'égoïsme, c'est de la sagesse.Prenez bien soin de vous!xx

  4. Yan Thériault permalink
    11 décembre 2009 20:05

    … haaaa.. tu fais du bien à mon coté culpabilisant!!!Amen

  5. Finou permalink
    11 décembre 2009 20:45

    Ne culpabilise pas!!! Je suis pareil que toi, toujours au bout du rouleau à toujours vouloir en faire trop et pourtant, je passe à côté de trop de bonnes choses, les moments complices avec les enfants car je veux bien faire et seulement en profiter!!!!Allez courage, on va y arriver!!! Moi aussi, j'essaie de changer mais pas facile !!!Bisous

  6. silicadesign.Catherine Letendre permalink
    12 décembre 2009 13:51

    Je sympathise avec compréhension… et où est passé ton temps pour le yoga ou tes cours de couture… ne sont-ce pas toujours à ces endroits que nous coupons… Je ne peux que te dire de prendre du temps pour toi et en bout de piste prendre exemple sur toi… je manque de têtes pour mes chapeaux!!!!!!!!!!!!! Bon week-end, en pantoufles ou en suit de ski-doo sur la pente à glisser…4.

  7. Sophie permalink
    12 décembre 2009 15:42

    Ben non ! Pas de culpabilite ! Liste des priorites avec en numero te faire plaisir avant tout. Si tout devient obligation, acharnement, c'est qu'il y a un bug. Fait reellement ce qui te fait plaisir, le temps des fetes c'est ca.Tant pis pour ce que dise les autres il y aura toujours un parent non satisfait du rendu de ton implication (journal ecole), mais en attendant pendant que toi tu passes des heures a ecrire les petits mots et bonheur des amis, ce dit parent ne passe certainement que 30 min par jour a s'investir dans la vie de son enfant.Tant pis pour le linge qui traine dans la secheuse, les corvees domestiques sont des taches sans fin, tant que la salmonellose ne traine pas dans ton fridge, rien n'est grave.Tant pis pour toutes les petites surprises fait mains pour tout le monde, a mes yeux seuls ceux qui me sont tres chers ont des cadeaux faits mains : mon homme, mon fils et mes sistas (les soeurs de ma famille adoptive quebecoises et 2 amies expat). C'est con de lister et de placer les gens mais arrive un moment il faut le faire sinon tu ne dors plus (car tu travailles 24h/24).Tant mieux que tu aies une petite famille genial, profite des bons et beaux moments de qualite : c'est ca la vie sans migraine : savoir lacher ET PRO-FI-TER !Becs becs becs

  8. Sophie Labelle permalink
    12 décembre 2009 16:53

    Je me reconnais beaucoup dans ton billet. C'est une chance toutefois que tu t'écoutes et que tu puisses reconnaître les signes que ton corps t'envoie pour te dire de ralentir. Il y a tant à faire dans une vie ! Mais il faut être en santé pour tout faire ces belles choses et passer du temps avec ceux qu'on aime. Bonne fin de semaine !

  9. La Belle permalink
    12 décembre 2009 21:01

    C'est toute une sagesse d'avoir reconnu ce signe et d'y avoir prêter attention !Je suis un peu comme ça moi aussi, mais j'essaie avec les années de penser à moi, à nous (moi et mon chum) et à ma famille proche et éloigné. Ensuite mes ami(e)s et puis le reste je ne fais ce qu'il me fait plaisir !

  10. Jane permalink
    12 décembre 2009 21:22

    C'est bien vrai qu'il faut prendre du temps pour soi et ne pas trop s'en mettre sur les épaules. Au moins tu l'as réaliser et se n'est pas pathétique qu'il t'es fallue un maux de tête pour le réaliser.Fais attention à toi M.

  11. Guy-Guy permalink
    13 décembre 2009 02:24

    C'est ce que je ressents par moment et notre corps est bien fait pour nous dire 'j'en peux plus '. Il est là pour nous donner des signes et on n'est souvent moins sensible à ces signes. Au moins, tu t'en es aperçue et tu as su en prendre conscience suite à un recule. Bref!!! Il faut se faire plaisir, moi c'est mon amour, mes 3 enfants que j'adore et c'est moi… Quand je me fais plaisir, sans m'en rendre compte, je rends les autres heureux… C'est ça le plus important dans ma vie.Fais attention à toi M.

  12. Jeune Maman permalink
    13 décembre 2009 02:49

    Qui a dit d'écouter son corps, donc? 🙂 Sans blague, je pense que c'est bien que tu réalises que tu ne peux pas tout faire. On se met toujours tellement de pression sur les épaules, et ça ne vaut pas la peine! Fais-toi plaisir et gâte-toi en relaxant ou en faisant des activités sans penser aux autres. Prends bien soin de toi.

  13. Anonymous permalink
    13 décembre 2009 13:50

    Bonjour!Une petite suggestion pour toi, un petit blogue, un livre… à consulter dans tes rares temps libres. http://www.imparfaite-et-alors.com/Notre meilleur guide: notre corps et notre degré de plaisir! Tu as tout compris!

  14. Agathe permalink
    17 décembre 2009 21:29

    J'ai dit non récemment à quelqu'un qui, depuis, me regarde avec un petit sourire narquois genre "t'assures pas"… Je m'en tape. Je sais ce qui est bon pour moi et ma famille. Ce gars là n'en sait rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :